La Révolte 1902 - 1914
Dès cette période, Rouault accorde beaucoup d’importance à la matière. Il mélange de l’aquarelle avec de la gouache et du pastel sur du papier qu’il fait ensuite coller sur toile. Il obtient ainsi une matière singulière et une harmonie subtile des couleurs. Vers 1910, il commence à utiliser la peinture à l’huile qui lui offre un chromatisme plus riche. L’huile va supplanter progressivement les techniques mixtes. Rouault explore les différentes techniques afin de dégager celle qui correspond le mieux à son tempérament. Il pratique intensément l’art de la céramique puis celui de la gravure. Ces deux activités lui donneront une relation artisanale avec l’œuvre, en touchant la matière au plus près et lui seront, après des années de recherche, d’un apport essentiel dans sa peinture.

Les années 1913-14 sont l’amorce d’une nouvelle étape de son évolution. Elle s’élabore par le déplacement de sa thématique et la schématisation grandissante des formes. A force d’expérimentation et de travail acharné, Rouault trouve et perfectionne peu à peu ses moyens d’expressions. Sa peinture est un savant dosage de la main, du cœur et de l’esprit. La guerre de 14-18 apporte de nouvelles préoccupations qui vont faire mûrir le peintre et sa peinture.

Acrobate X, 1913

Nu céramique