Les Premières Années 1871-1902
Né sous les bombardements durant la Commune de Paris, Georges Rouault passe son enfance dans les vieux quartiers populaires de Belleville.

Fils d’un ouvrier ébéniste, vernisseur de pianos chez Pleyel, il apprend l’amour de la belle matière.
A 14 ans, il quitte son faubourg pour devenir apprenti chez un peintre verrier. Initié tôt aux œuvres de Courbet, Manet, Forain et Daumier par son grand-père maternel, il développe peu à peu une passion pour la peinture qui le conduira à s’y consacrer totalement. Les premiers cours à l’Ecole des Arts décoratifs sont suivis par ceux de l’Ecole des Beaux-Arts dès 1890 et le jeune homme abandonne le métier d’apprenti verrier.

“Vous aimez un art grave, et sobre et, dans son essence, religieux, et tout ce que vous faites sera marqué de ce sceau.”
Gustave Moreau, cité par Georges Rouault dans ‘Souvenirs Intimes’

Formation
L’Ecole des Beaux-Arts est le lieu d’une rencontre déterminante pour son avenir. Un an après son arrivée, il devient élève de Gustave Moreau. Ce pédagogue exceptionnel, qui poussait ses élèves à se révéler à eux-mêmes, va nouer avec Georges Rouault une relation privilégiée. Au point que le jeune peintre sera, après le déces du maître, nommé conservateur de son hôtel particulier, légué à l’Etat et transformé en musée. Gustave Moreau comprend particulièrement bien cet élève qu’il conseille, réconforte et guide.

Les parents de Georges Rouault

A l'Ecole des beaux arts

Portrait de Gustave Moreau
par Georges Rouault